Le Dit du Bambou, Souk de la Parole

Imaginez un village de bambous en plein coeur de ville. Ce gigantesque souk à l’architecture éphémère de 1200 mètres carré et de 10 mètres de hauteur accueille des échoppes où d’incroyables voyages vous attendent.

Le Dit du Bambou, Souk de la parole est une véritable installation-spectacle, qui conjugue à la fois un espace réel – créé par l’enchevêtrement de bambous où l’on a envie de venir flâner – et un espace imaginaire – créé par tous les souffles, les mots, les chants qui résonnent et donnent matière à jouer, rêver, penser, partager.

Comment investir un espace publiclieu de passage aujourd’hui saturé et créer un lieu de vie à la fois engageant et étonnant ?
Comment redonner à la parole sa qualité d’échange, sa fonction vitale et nourricière, à l’abri des abus de la communication ?
Comment partager le goût des mots, qu’ils soient parlés, chantés, rimés ou inventés ?
Comment transmettre et expérimenter ensemble cette vertu extravagante des mots, celle defaçonner des mondes ?

C’est au coeur de toutes ces questions que cette installation/ spectacle tente de se frayer un chemin, tout en réinterrogeant nos rapports avec le langage et ses usages, Au coeur d’un lieu inédit et insolite se tient un souk basé sur le jeu, la joute, l’échange, le troc et le rêve.

La structure

La structure en bambous a été conçue pour ce projet par Simon Barley, directeur de Bambuco, compagnie australienne passée maître dans l’art de concevoir et de construire des architectures éphémères en bambous.
Elle est composée de différents espaces : une grande place centrale, et cinq lieux de différentes tailles (de 30 à 200 m2), 8 tours qui sont les points d’ancrage de cette structure.
Les lieux sont légèrement habillés par des membranes blanches à hauteur d’homme et quelques unes en hauteur. Elles offrent ainsi une protection contre le soleil. Le lieu conjugue à la fois un côté gigantesque, à la taille d’une ville – 1200 m2 au sol et 10 mètres de haut- mais permet aussi beaucoup d’intimité. La couleur des bambous varie selon la lumière durant le jour, et la structure est mise en valeur la nuit grâce aux lumières composée essentiellement de lustres d’ampoules à nu.
Une fois construite, la structure est un lieu idéal de rendez-vous et peut être un lieu de ralliement pour votre événement ou votre festival ( bureau d’accueil du festival, bar du festival, librairie, rencontres, etc).

Le souk de la parole

Au coeur de ce souk, l’on peut dénicher et découvrir toutes sortes de mots, d’histoires, parler, échanger ou interroger des explorateurs de mots qu’ils soient acteur, bonimenteur, slameur, conteur, poète ,musicien ou même acrobate. Le public peut circuler et s’asseoir à sa guise. Différents événements ponctuent le déroulement du souk : braderie autour de l’enfance, joutes de déclaration d’amour, interventions des monteurs du souk du haut des bambous, exploration musicale de la structure. Petit à petit, se trame la grande histoire du souk et de toutes ces paroles échangées, qui laissent peu à peu une trace dans la structure de bambous pour permettre un grand lâcher de paroles festif et collectif.

Durée : 3 heures en continu
Entrée et sortie libres
Jauge totale : 1200 personnes


Conception et direction artistique : Francine Vidal
Conception structure : Simon Barley, Bambuco.
Avec
Hocine Belhocine, Maria Beloso Hall, Massimo Dean, Jean-Jacques Fdida, 
Nicolas Forge, Benjamin Leber, Andy Mitchell, Rob Oliver, Laurent Pacientino, David Pietraskiewiecz, Tania Pividori, Stephen Robinson, Nehmatallah Skaf, Francine Vidal , Makoto Yabuki, Leila Zlassl, et nos invités.
Textes : Jean-Jacques Fdida, Francine Vidal.
Sons Babel Sonore: Julien Kamoun et Fabrice Gaudé.
Graphisme et signalétique : Clémence Gandillot
Lumières : Hervé Gary
Chauffeurs camions : Pascal Sarkissian
Administration : Dominique Clermont
Logistique : Camille Perreau
Photos : Jean Barak, Vincent Lucas, R. Thomassian, M. Mac Farlane
Conception graphique des dossiers: Tony Goncalves

Spectacle IN SITU : Réseau européen pour la création artistique en espace public.
IN SITU a été financé avec le soutien de la Commission européenne (programme Culture 2000). IN SITU regroupe : Lieux publics, Centre National de Création des Arts de la Rue,(Pierre Sauvageot), Marseille, France – Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue (Daniel Andrieu), Sotteville-Les-Rouen, France – Arge la Strada (Werner Schrempf), Graz, Autriche – Fundation Municipal de Cultura de Valladolid (José Maria Viteri), Valladolid, Espagne – Oerol (Kees Lesuis / Joop Mulder), Terschelling, Pays-Bas – UZ Ltd (Neil Butler), Glasgow, Royaume-Uni et réunit un réseau de onze partenaires associés qui amplifient l’action d’IN SITU dans leur pays.

Coproduction : 
Lieux Publics, Centre national de création des Arts de la rue, Marseille, France en 2005 et 2007 – L’Abattoir, Centre Transnational des Arts de la Rue, Chalon sur Saône. France – Excentrique. Festival de la région Centre, France – La Paperie, Centre National des Arts de la Rue, Angers, France – Huis en Festival a/d Werf, Utrecht, Holland – Ministère de la Communication et de la Culture, DMDTS, France – ADAMI – SPEDIDAM – Conseil Général de Saône-et-Loire, France – Conseil Régional deBourgogne -DRAC Bourgogne, France,

Avec le soutien de Festival les Tombées de la Nuit, Rennes, France – Espace Périphérique, Paris, France.

D’infinis mercis à tous ceux qui ont accompagné, croisé, participé, soutenu celle aventure. Ils sont très nombreux, une pensée pour chacun d’entre eux.


Dossier artistique

Revue de presse