Presse

Page en cours de réalisation. La totalité des articles seront mis en ligne prochainement.

Café Ulysse

« L’odeur de l’arabica devient le décor olfactif de l’épique voyage d’Ulysse »

 

 

 

 

 

 

 

 

 


« L’histoire d’Ulysse prend toute sa saveur entre les voix et les mains de la Compagnie Caracol. »

L’Humanité / 19 juillet 2017 / Culture & Savoirs

« Un spectacle chaleureux, mêlant l’épique au tragique et au rire. »

« La compagnie Caracol excelle dans l’art du récit »

 

 

 

 

 

 

 

 

 


« Cette performance est à la fois ludique et spirituelle, ouvre la porte des imaginaires en brassant traditions et inventions. »

« Un duo entre le pianiste Jean-Marie Machado et la conteuse Francine Vidal qui content, chantent, slamment et parfois skattent les mots de Jean-Jacques Fdida »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Troisième Oreille

« Comme une récompense, tant ce conte, très bien dit par une comédienne inspirée, s’inscrit naturellement dans l’univers créé par les installations et les énigmes.»

« Au pied de ce sublime décor, le public tendait les deux oreilles, captivé par le récit »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un mal ? Des mots !

« Une conteuse apothicaire qui piochait dans un meuble à multiples tiroirs pour dénicher le texte adapté au cas présenté. Succès garanti. »

« Quel que soit votre mal, elle cherchera à vous en délivrer, ouvrant le bon tiroir à la recherche du bon texte »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


« Suffit de se laisser emporter, de fermer les yeux et de tendre un peu l’oreille. »

La Babel Sonore

« Une balade sonore captivante »

 

 

 

 

 

 

 

 


KaraBistouille

« Les mains baladeuses se font exploratrices comme celles des tout-petits qui découvrent le monde par le toucher. »

« Francine Vidal a réussi son pari, celui d’inventer de ses dix doigts un spectacle à portée de main, à portée d’enfants »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le Dit du Bambou, souk de la parole

« On vient pour s’amuser avant tout, pour butiner les mots, les découvrir d’une oreille plus attentive »

« Le Dit du Bambou ne s’adresse pas qu’aux amoureux de la litote et autres accros à l’oxymoron, mais plus simplement à tous les gourmets du verbe, petits et grands »