Un mal ? des mots !

Comment surmonter la méchanceté, la déprime, le hoquet, la jalousie, le manque de calcium ou la peur de la mort ?
Grâce aux mots et à des ordonnances de poésie !
En puisant dans les trésors de la littérature, une versificatrice vous prépare des élixirs sur mesure.
Devant son armoire aux mille tiroirs, Francine Vidal vous administre ces poésies, pour le plaisir de tous.
Et vous donne dans un petit étui de bambou, l’ordonnance et sa posologie.

Comment faire pour faire goûter, faire partager, faire vibrer la poésie en public ?
C’est à cette question que je réfléchissais lors de la création du Dit du Bambou, souk de la parole, puisque je tenais à ce que toutes les formes d’oralité soient présentes
dans ce spectacle, lorsque je me suis souvenue de ce livre,
« Les Maux par les Mots » de deux amies, Jacqueline Cahen et Marie-Rose Lefèvre.

A la question, les mots vont-ils déjà soulager et si oui dans quel contexte,
plus de 1000 personnes avaient répondu,
et notamment pour pas mal d’entre eux, avec des citations de poésie.
Inspirée par ce livre, j’ai peu à peu établi une liste de maux, et tâché de trouver pour chacun d’entre eux, une poésie qui à sa lecture puisse soulager.
Parfois, j’ai choisi des textes qui me bouleversaient, me frappaient et réfléchissait à quand les administrer. Et de quelle manière.

Petit à petit, comme dans un laboratoire, j’ai élaboré cette pharmacopée poétique,
que je fais évoluer sans cesse au fil des années.
Combien de fois j’ai entendu : « Ah voilà, c’est la bien première fois que j’écoute de la poésie. Quel plaisir  ! ».

Il m’a semblé essentiel que les gens puissent repartir avec leurs ordonnances de poésie, pour avoir quelque chose de tangible, pour pouvoir relire encore et encore, partager.
L’écrin qu’offre le bambou, beau, offert par la nature, s’est imposé naturellement.
Francine Vidal

Pharmacopée poétique avec Francine Vidal.
Tout public
Peut se jouer dans différents contextes (bibliothèques, festivals, marchés, parcs, places).


 

 

 


Auteur et interprète : Francine Vidal
Décor : Nicolas Diaz
Graphisme : Clémence Gandillot
Œil extérieur : Stéphane Keruel
Librement inspiré du livre Les Maux par les Mots de Jacqueline Cahen et Marie-Rose Lefèvre, Edition Mercure de France.

Coproduction : Un mal ? Des mots ! d’abord conçu dans le contexte du spectacle Le Dit du Bambou, Souk de la parole, a été recréé pour tourner en solo.

Bonus : le meuble mis en musique pour nos voeux 2012 !